OEC #33 : On dénonce du lourd

Logo du One Eye Club

Oui, je sais on est lundi. Pourtant l’émission est dans la boite depuis longtemps, mais j’ai du faire un … Ok, on s’en fout.

Heureusement, l’alléchant programme de cet épisode vous fera oubliez ce triste retard, et je l’espère, vous poussera à l’endettement ou au vol.

On ne  vous veux que du bien au One Eye Club.

Les liens de la quinzaine :

Générique et jingles : Spanish Samba par Oursvince (Licence Creative Commons)

Vous trouvez que la pub pour mon frère n’est pas discrète ? Vous avez de meilleurs arguments qu’Alice ? Vous voulez inviter Tio à manger ? Dites-le sur le blog, sur I-Tunes, ou sur Facebook !

5 réflexions sur « OEC #33 : On dénonce du lourd »

    1. Même pas peur ! On n’est pas encore d’accord avec Tio. J’aime le livre, mais je pense que tout ce qui est magazine, prépublication, feuilleton, gagne à être en numérique.

      En ce qui me concerne, il ne me manque que l’appareil pratique qui me permettra de lire dans mon lit 🙂

  1. Hum ELLES n’est pas le premier livre de Bastien Vives (ou alors juste sous ce nom là) Il avait fait sous le nom de Bastien Chanmax POUNGI LA RACAILLE (deux tomes).

    1. Non seulement je ne connaissait pas, mais en plus ça à l’air super sympa.
      Et c’était déjà super jolie.

      Saloperie d’auteurs talentueux.

Répondre à Wandrille Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.