Angoulême Spécial n°4 : Correa, Atlantic BD, Rebetez & Comment, Brugeas & Toulhoat, Dédale, Polystyrène

Lire

Un dernier jour de festival difficile car c’est le moment où l’on se rend compte qu’on ne pourra pas tout faire, sans pour autant regretter tous ce que l’on a déjà fait.

  • José Correa nous parle de son travail pour les éditions BD Music
  • Fabrice Sapolsky fait le bilan des premiers mois d’Atlantic BD
  • Camille Rebetez & Pitch Comment reviennent sur « Les Indociles »
  • Je découvre une vrai cave charentaise particulière, et l’hospitalité local à coup de pineau de toute les couleurs.
  • Vincent Brugeas & Ronan Toulhoat présentent Chaos Team, leur nouveau projet, et font le point sur l’univers de Block 109 (longuement ;))
  • Chez Dédale Édition on produit une jolie revue de BD thématique, et on explique comment ça marche.
  • Jean-Lo de Comixity me jette sur le stand des éditions Polystyrène. Et il a raison. Ce jeune éditeur sort des sentiers battus et s’inspire des recherche de Scott McCloud et de l’OUBAPO pour publier des objets-BD surprenant.
  • Et je reviens rapidement sur le palmarès, qui n’a surpris personne car personne ne savait à quoi s’attendre 🙂

Un grand merci à Merton, sans qui rien n’aurait été aussi facile, et à tous les attachés de presse, qui m’ont permis de partager avec vous de formidables rencontres. Et puis aussi à tous les gens, auteurs, éditeurs, blogueurs, podcasteurs, visiteurs, avec qui j’ai partagé une discussion, un sourire, une BD.

J’espère que vous aurez apprécié cette formule marathon et je vous dis à très bientôt sur les ondes de l’internet du cybernaute !

9 réflexions au sujet de « Angoulême Spécial n°4 : Correa, Atlantic BD, Rebetez & Comment, Brugeas & Toulhoat, Dédale, Polystyrène »

    1. Je n’ai pas lu les premiers titres Atlantic BD, mais c’est vrai que les retours ne sont pas très positifs.

      Toutefois je trouve honnête et courageux de la part de l’éditeur qu’il se remette en question et revoit sa politique éditoriale en admettant ses erreurs.

      J’espère en tout cas qu’Atlantic BD réussira à redresser la barre, car en dehors des traductions ils ont une ambition de création éditoriale internationale dont j’attends beaucoup.

  1. Bah c’est malin le #fibd…
    Maintenant Je vais pas pouvoir passer à côté de Bride Stories 🙂
    C’est quoi le délai légal pour en parler ? Parce que mon banquier m’a déjà téléphoné 2 fois cette semaine 🙂

      1. toi, t’as parlé avec Pié ^^ en gros, par rapport à Monster, on a eu une causerie sur ce manga qui est excellent. On envisageait même de pouvoir en parler dans un OEC…

        Le seul problème, là, tout de suite maintenant, je n’ai que vaguement parcouru le 1er tome en me disant « Woaw ça a l’air excellent »
        Du coup, il me reste juste à les acheter et les lire ^^

        Pour Bride Stories par contre, je compte m’y mettre assez rapidement 🙂

          1. ah ouais… après 2 ans, belle mémoire là ^^

            bon, je retourne hiberner 5 minutes et je repasserais quand le monde aura oublié ma bourde ^^

        1. Quitte à commencer une séree d’Urusawa je conseil plutôt 20th Century Boy mais par contre cette série à déja été traité dans le podcast.

Laissez un commentaire !