OEC HS #1 : Emyrky, dévoreuse de clémentine

Logo du One Eye Club

Bienvenue au 1er One Eye Club Hors Série ! Une fois par mois nous recevrons une personnalité qui fait vivre la BD, que ce soit un professionnel ou un amateur.

C’est la pétillante Emyrky qui ouvre le bal : jeune lectrice de BD, elle partage ses coups de cœur depuis bientôt un an sur le blog emyrky.com. Mais elle en parle beaucoup mieux que je ne l’écris :

Lire

Générique et jingles : Spanish Samba par Oursvince (Licence Creative Commons)

Vous voulez être invité ? Vous voulez qu’Emyrky remplace Tio définitivement ? Vous n’aimez pas les clémentines ? Dites-le sur le blog, sur Itunes, ou sur Facebook !

4 réflexions au sujet de « OEC HS #1 : Emyrky, dévoreuse de clémentine »

  1. Sympa le concept de l’invité, ça change et apporte un regard nouveau.

    Quelques mots sur certains des titres dont vous avez parlé et que j’adore :
    Pour « Le Bleu est une couleur chaude », je pense que chacun peu y trouver ce qu’il veut en fait. Il y a effectivement une merveilleuse histoire d’amour mais si l’on lit un peu plus loin (entre les cases on va dire…) c’est également une excellente réflexion sur l’acceptation de son homosexualité, le regard des autres par rapport à cela mais également celui d’un combat plus engagé et un peu politique.

    Pour « Le Combat Ordinaire » (One Eye c’est un scandale que tu n’ai pas lu les derniers tomes ! :p ) je pense que pour apprécier comme il se doit se chef d’œuvre, il faut avoir un certain age et avoir mis un bon pied dans la vie « adulte » (travail, enfants, politique etc) pour réellement se sentir concerné par les propos. Ce n’est certes pas toujours très gai, mais les morales sont toujours très positives et surtout réalistes. En tout cas, quand j’ai un coup de déprime, c’est vers ces albums que je me tourne, et ils me remontent directement le moral, tant leurs réflexions sont profondes et me touchent.

    Et sinon merci à Emyrky pour le clin d’œil, ravie que nos chroniques te plaise ! 🙂

  2. Merci encore!
    Par rapport au commentaire de Ginie, en fait il me semble que j’ai été me procurer l’album de Julie Maroh grâce à une de vos chroniques! Par contre je ne me souviens pas avoir perçu l’aspect politique!
    Pour le combat ordinaire c’est clair que j’aurais besoin d’une relecture 🙂 même si je n’ai toujours pas la trentaine! Au plaisir de continuer à te lire 🙂

Laissez un commentaire !