OEC 90 : Santé !

OEC90_logoQuatre ans de podcast ça se fête : nous allons donc parler de vin. Plus exactement de BDs qui parlent de vin… et sans aucune modération. Et sans Tio qui a oublié qu’en handball ce n’est pas comme en football Américain : on ne porte pas de casque.

A la sienne et à la vôtre !

Lire

Les One Eye Club Awards

Les One Eye Club Awards ![2:43] Le retour des prix qui ne servent à rien !

Allez vite voter pour la BD que vous aimez, celle qui vous fait envie, celle que votre pote à écrite, celle qui a la plus jolie couverture… Bref vous voter ce que vous voulez, car nous sommes incapable de vérifier votre bonne foi. Profitez-en !


Chroniques

[6:21] Master Keaton – Tome 1 et 2 
Scénario : Takashi Nagasako, Hokusei Katsushika / Dessin – Couleur : Naoki Urasawa
Genre : Polar / Aventure
C’est pour qui ?

  • Pour ceux qui cherche un Nicky Larson sans le sexe
  • Pour les amateurs d’intrigues avec du fond

[12:51] Ambre Gris – Tome 1
Scénario – Dessin : Michel Durand / Couleur : Alexandre Boucq
Genre : Chasse répugnante
C’est pour qui ?

  • Pour les gens à qui vous voulez donner la nausée
  • Pour ceux qui aime les personnages détestables

[20:29] Une Nuit à Rome – Tome 2 
Scénario – Dessin : Jim / Couleur : Jim, Delphine
Genre : Amour toxique
C’est pour qui ?

  • Pour les trente-quarantenaires qui ont des regrets…
  • … ou qui ont tourné la page

[28:23] Monster Club n°1 – Que le meilleur gagne et Dieu sauve la reine ! 
Scénario : Jean-Luc Masbou / Dessin – Couleur : Thierry Leprévost
Genre : Aventure / humour
C’est pour qui ?

  • Pour les fans d’aventures (et un peu de préhistoire)

le_degout1[33:50] Le Dégoût 
Scénario : Diego Agrimbau / Dessin : Dante Ginevra
Genre : Chronique pathétique
C’est pour qui ?

  • Pour découvrir la nouvelle BD argentine
  • Pour ceux qui aiment les histoires intimes de transformation

Carte BLANCHE à LUNCHOUNET

[40:24] Les difficultés des librairies indépendantes

Ça ne lui suffisait pas d’envahir notre courrier des lecteurs, Lunch s’incruste dans notre carte blanche, et dresse un constat effrayant de l’état des librairies indépendantes en France. Amazon en prend pour son grade.
Retrouvez Lunch sur K.BD, sur Ben Dis (rien à voir avec le scénariste), et rencontrez le en vrai à la Neuvième Case !


SPLASH PAGE

[62:43] Pinard et BD, santé !
Scénario – Dessin : Étienne Davodeau
Les Ignorants
Genre : Initiation croisée
C’est pour qui ?

  • Pour ceux qui veulent découvrir le vin ou la BD

Chroniques de la Vigne
Scénario – Dessin – Couleur : Fred Bernard
Genre : Mémoire du vin
C’est pour qui ?

  • Pour ceux qui aime le vin et veulent découvrir un peu de son histoire

[Bonus :] Un truc qui est sensé être un sketch
Et aussi :


ONLINE

vibrant_fantome[81:19] Vibrant Fantôme
L’œuvre très ambitieuse de la très talentueuse Esther Gagné. A lire absolument.


Dr THISAAK

dr_thisaak[83:02] Double dose de Lunch
Suite à un soucis technique qui a failli nous faire perdre l’épisode le jingle de Thisaac est en mono. Et c’est donc encore pire que d’habitude. Ce qui ne l’empêche pas d’être odieux avec les auditeurs qui nous font des remarques.

Mais que ça ne vous arrête pas, on aime vos commentaires !


Générique et jingles : Spanish Samba (Oursvince) / Traditional Eastern instrument Kaval (Tomlija) / file0256_edit (Pooleside) / SPLASH (Petenice) / Hok (JohnLaVine333) / Bamboo (Gmni) / Bangkok Frog (WIM) / End Game – Fail (David Bain) / Dialup (Jlew) / backstraight (Heigh-hoo)


24 réflexions au sujet de « OEC 90 : Santé ! »

  1. Pas toujours évidant de ne pas passer par Amazon quand on est isolé. La première librairie BD de part chez moi est a 45 km. Vous imaginez bien que je ne me tape pas près de 100 km aller-retour pour m’acheter des bd. Je le fait quand même plusieurs fois par an, car j’aime aller en magasin mais j’en profite aussi pour passer chez le disquaire (même combat).

    Par contre cette nouvelle loi, c’est de la grosse merde, cela fait payer plus cher les mecs dans mon cas. Donc ce cumule me va.

    Je comprend les arguments de Lunch, mais j’imagine qu’il ne demeure pas à la campagne… Cette loi « anti-amazon » c’est un encore un truc qui fait passer les Français pour des cons réfractaires au progrès…

    Certes tout n’est pas rose sur Amazon, mais c’est bien pratique. Ne serait-ce que pour le choix, qui fatalement est plus vaste sur Amazon.

    Sur que si j’avais un libraire sympa à deux pas de chez moi, j’irai chez lui. Cela va de soit.

    En ce qui concerne le « problème fiscal » d’Amazon, cela ne me concerne pas, cela concerne l’état Français et Amazon…

  2. Je comprends ton argument toorsch, mais je fais aussi un constat : depuis l’arrivée d’Amazon, combien de libraires ont fermé autour de chez toi ?
    J’habite aussi à la campagne mais j’ai la chance d’aller bosser à Bordeaux, une grande ville qui a encore quelques libraires qui tiennent le coup mais qui en a quand même vu un certain nombre fermer leurs portes.

    Je considère que s’il n’y avait pas Amazon, il y aurait plus de libraires et ils couvriraient mieux la France, y compris en campagne.

    Ceci étant dit, maintenant que tu es loin de tout, Amazon est une solution de repli intéressante et oui, cette loi sur le non-cumul des frais de port et de la remise des 5% va toucher ton portefeuille sans que tu sois en mesure de te rendre plus souvent chez ton libraire pour autant… Je comprends donc ta colère.
    En attendant, tu peux aussi acheter des livres ailleurs que chez Amazon, de nombreuses librairies proposent la vente en ligne… et Amazon n’est pas une librairie.

    1. Je sais bien, mais Amazon c’est rapide, le service est d’enfer, le choix est au top, et j’achète plus de disques que de livres. Sans vouloir faire mon mesquin, il y a aussi une part de sélection naturelle dans la disparition de certains libraires… Il y en a encore plusieurs à Metz (la fameuse ville la plus proche), et certains sont simplement des gros cons, hautains et aigris, a cela je ne donne plus un centime…

      Tu sais ce fut pareil pour les disquaires, même combat, et le numérique n’aide pas. La Fnac, Virgin et tout le bousin en on fait fermer pleins. Et aujourd’hui quoi, la Fnac est au bord de la faillite, les Virgin ferment, et les petit disquaires se portent plutôt bien… certains ouvrent même.

      Pour te donner un exemple, celui chez qui je vais, LA FACE CACHEE toujours à Metz a agrandi son magasin, il a une nombre de référence hallucinant, tant en vinyle qu’en occaz cd a prix défiant Amazon sans problème, du moins pour les cd. Mais pour bien vivre le mec vend aussi sur internet (via Marketplace Amazon…), organise des concerts (dans la boutique), des événements spéciaux ( petite salle d’arcade gratuite durant tout l’été, les bornes fut prêté par un collectionneur) et possède un système de carte fidélité plutôt cool. En plus le mec est sympa, j’ai déjà parler musique pendant des heures avec, en passer des vinyle bien cool tout en sirotant un café…

      Bret tout ça pour dire, que les libraires feraient mieux d’arrêter de pleurer et de chercher aussi une manière d’améliorer leur service. Pas tous, mais certains ferme car ils sont mauvais tout simplement…

      1. Tu parles de Momie Folie ? Je n’ai que celui-là de référencé dans mon annuaire des libraires spécialisés BD (http://bendis.uldosphere.org/index.php?p=annuaire_librairies) sur Metz (autant le dire quand un accueil est bon et inversement).

        Bon, il y a sûrement des « bons » et des « moins bons » chez les libraires. C’est le cas partout et dans tous les métiers. Il est important de ne pas faire de généralités.
        Le secteur se porte mal mais comme j’en discutais avec Toturi, il y a des librairies mal gérées et d’autres qui en revanche fonctionnent bien, s’en sortent, et certaines d’entre elles ne trouvent malheureusement pas plus de repreneur en cas de cession. Chaque cas est différent.

        Tu as raison de souligner le cas des disquaires car c’est pour moi tout à fait similaire.
        L’arrivée des supermarchés du disque a littéralement coulé l’activité. Nous aussi sur Bordeaux on a encore la chance d’avoir un disquaire (Total Heaven). Je suis content d’apprendre que des boutiques rouvrent leurs portes et j’espère que le phénomène pourra s’amplifier à l’avenir. Parce que comme tu le soulignes : le contact est important, l’accueil, le service, le conseil, ce sont des points qui moi me tiennent à cœur, qui donne du poids aux produits moins commerciaux et qui redonne l’envie de consommer des choses différentes, bref, de s’ouvrir à d’autres cultures.

        1. Je n’ai plus en mémoire le nom du Libraire pas bon… En général je vais au Hisler BD devant la cathédrale (Si un jour tu passes ce sera facile de situer), gros choix comics et manga et très gros choix de Franco-Belge. Comme je ne suis pas sectaire c’est parfait pour moi.

          Le problème est identique dans les deux domaines.

          Je fait ma pub c’est pas bien, mais si la musique te branche passe sur mon blog. http://toorsch.blogspot.fr/

          1. Il faudra que je l’ajoute à ma liste, je ne l’ai pas Hisler BD.
            J’aime la musique mais je ne suis pas aussi fanatique qu’en bande dessinée, par contre j’irais fureter sur ton blog avec plaisir 🙂

  3. Master Keaton, dans les services secrets? J’ai du louper ça, pour moi c’est un ex-SAS, qui sont des troupes d’assauts spécialisées, comme les bérets verts américains (qui ont été formés par la SAS au Vietnam)… C’est plus un côté aventurier qu’espion!
    Vraiment un de mes coups de coeur, avec du calme, de l’action, de la culture générale (et quelquefois assez spécialisée), un excellent dessin et du MacGyver! Très bonne observation sur les femmes dans le bouquin!

    Une nuit à rome j’ai trouvé ça vain et assez naze… Même pas réussi à finir le tome 2 (j’ai fini en feuilletant vite fait). Surtout vain et avec des personnages à la psychologie très légère, pas du tout le même ressenti, du coup.
    Hop le dégoût je ne connaissais pas! Du coup, commande au libraire, ça arrivera en janvier!

    Concernant le petit mot de Lunch sur les libraires, y’a beaucoup de choses à dire sur le sujet!
    La loi Lang a besoin d’un bon nettoyage, vu qu’elle date d’une époque différente, et actuellement ça se fait par petite touche plutôt que d’un coup… Par contre, je ne défendrai pas autant les libraires que Lunch, ou alors en précisant que tous les libraires ne se valent pas (à part sur les demandes à la con des gouvernements successifs, comme la TVA à modifier deux fois par an à l’arrache). Beaucoup ne se bougent pas les fesses (je ne vais pas chez mon libraire local, par exemple, il n’est ni agréable ni n’a un fonds correct ni bon vendeur… Du coup je vais un peu plus loin, quand j’en ai l’occasion. Mais quand je veux quelque chose de précis et pas forcément grand public, c’est vente en ligne direct, et surtout amazon, de loin le plus rapide en livraison). Il y a aussi le problème du stock et de l’offre : mon libraire spécialisé est excellent, avec une grande surface de vente, mais il n’a pas toujours ce que je veux quand je passe. Et je ne passe pas tous les mois (distance), du coup quand je ne trouve pas, je ne commande pas chez lui, je n’ai pas le temps d’attendre (vu le nombre de titres que je lis par jour).
    Bref, je préfère les librairies, mais quand on sait ce qu’on veut, ce n’est pas pratique pour moi. Pour autant, amazon sait qu’elles sont essentielles, autant que les bibliothèques, pour que les lecteurs/clients découvrent et achètent autre chose… Amazon a besoin de vitrines !
    Ah, aussi, je lis pas mal en anglais, et donc amazon, obligé : les autres ne fournissent tout simplement pas le service, ou alors à des coûts complètements barrés.
    Amazon a un autre gros défaut, c’est son montage fiscal qui pénalise les sites français de vente… Mais c’est au gouvernement de se bouger et de mettre une vraie pression plutôt que de leur faire des cadeaux (emplois défiscalisés, etc…). En attendant, les frais de port et les délais des sites autres qu’amazon sont prohibitifs. Et l’aspect libraire-conseil est autant absent sur amazon que sur les autres sites : toujours pas de vidéos, très peu de podcasts, pas de communication directe (via webcam par exemple).
    Pour conclure, vu que le marché économique du livre marche bien, et que les libraires spécialisés ont l’air de bien s’en sortir en ce moment du moins, il faut se poser des questions sur les intermédiaires : diffuseurs, éditeurs, distributeurs ?

    Pour les Ignorants, j’ai adoré, l’idée de départ est très bonne, le dessin efficace et attachant, les personnes que l’on suit intéressants et à fond dans l’expérience ! Pleins d’excellents Davodeau à découvrir du coup, OneEye ! Rural ! Les Mauvaises gens ! Le dernier aussi, le chien qui louche est très bon (dans la série des futuropolis/musée du louvre). Un bémol sur les Ignorants, un déséquilibre entre la part sur la découverte de la bd et celle sur la découverte du vin (beaucoup plus importante). Moi ça m’arrange, la bd je connais, mais ça peut jouer.
    Pas de lien vers Vibrant fantôme (bah, on trouvera ^^) ?

    Gardez du vin pour Tio, quand il reviendra !

    P.S : je suis « bdthécaire », alors je lis beaucoup, et j’ai accès à beaucoup, beaucoup de bd… Entre le budget boulot et le budget perso, ça y va^^

    P.P.S : j’essaie de faire des messages aussi long que le podcast !

    1. On se rejoint sur un point Toturi : la loi Lang a des avantages et des défauts, et comme toute loi française, elle subit des ajustements qui rendent les choses complexes, lourdes et plus si adaptées que ça. Une refonte globale serait une bonne chose à condition de fixer des objectifs à la base qui ne soient pas en défaveur des petites structures… et on sait malheureusement que les grosses ont souvent un bras plus long.
      Mon avis n’est pas aussi optimiste que toi sur la pérennité des librairies indépendantes. Le secteur est mal en point. Regarde le nombre de fermetures ! Encore en ce moment, c’est tout le réseau Chapitre ! Combien de repreneurs ? Très peu.
      Mais oui, il faudrait réformer la chaîne du livre dans son ensemble, de l’auteur au libraire. Ce n’est pas normal que le secteur soit si précaire et que le diffuseur soit le maillon le plus fort de cette chaîne.
      Désolé, je ne défendrais pas Amazon 🙂

      1. On est d’accord sur la loi Lang… Elle a été utile, mais là c’est un boulet, qui retient l’évolution du marché du livre aujourd’hui.
        Par contre, autant les chaînes genre virgin, fnac, chapitre se cassent la gueule, autant ce n’est pas le cas des librairies (celles qui sont bien gérées, y’a beaucoup de branquignoles faisant ça « pour la passion et uniquement »), notamment des librairies spécialisées. Je vais pas rentrer dans les détails de modèles économiques, mais les librairies spé et générales (celles qui ont sut s’adapter, pas celles qui fonctionnent comme il y a trente ans et qui méritent de fermer) s’en tirent pas si mal que ça vu les divers soucis qu’elles affrontent : hausse de la fiscalité, des loyers (pas-de-portes, etc), baisse du nombre de lecteurs, arrivée du numérique, évolution des modes de consommation.

        Après, faut pas oublier que la librairie reste le commerce français qui produit le moins de marge bénéficiaire. En moyenne 1%. Donc dès qu’il y a un petit souci, tout peut se casser la figure…

        Amazon fait plus de mal aux grosses enseignes qu’aux petites, qui vivent essentiellement d’habitués gros consommateurs. Le plus gros problème des librairies est un problème global : la chute du nombre de lecteurs…

        1. Il n’y a pas qu’un problème surtout…
          Dans le cadre de la BD j’aurais plutôt parlé de multiplication de titres et de dégradation générale de l’offre plutôt que de la chute du nombre de lecteurs.
          Dans le cadre général je ne suis pas certain que les gens lisent moins qu’avant. Ils consomment différemment en revanche.

          Certes, des librairies ont fermé pour problèmes de gestion. Mais d’autres ont fermé aussi alors qu’elles fonctionnaient, faute de repreneur (j’ai des exemples au besoin). Ce qui est compliqué pour les petites structures c’est que la vente de livre seule n’est pas rentable. La marge est trop faible. Pour les grosse structure il n’est pas tant question de déficit que d’activité pas assez lucrative.

          1. Tout à fait, tu as raison de le dire, il y a aussi le problème de la reprise des librairies, même celles qui fonctionnent bien. La marge étant tellement faible et les banques frileuses, c’est de plus en dur de se lancer. Pour ceux qui ne font pas que du livre, quand ils s’aperçoivent que le livre ne représente quasi-rien dans leur marge, et bien ils arrêtent le livre… C’est le cas de la FNAC et de toutes les boites détenues par des actionnaires en gros : quand on leur dit « si vous arrêtez le livre, vous gagnerez le triple », ils n’hésitent pas longtemps… Et quelques fois c’est juste l’actionnaire majoritaire qui décide (qui a dit Kering? Ex-Pinault Printemps La Redoute).

            Ensuite la chute du nombre de lecteur, ce sont des enquêtes nationales qui montrent une tendance nette depuis des décennies (1990 semble être un tournant en fait) à la diminution globale de la lecture. Beaucoup d’enquêtes là-dessus sur les sites du ministère de la Culture et celui de l’Education nationale. Il y a toujours de gros lecteurs, mais les « moyens » se raréfient, et les occasionnels voire les non lecteurs deviennent la norme. Il y a aussi le problème du recrutement e nouveaux lecteurs (dont les éditeurs semblent conscients, mais pas encore assez)

            Du coup, ça fait vite un bel ensemble de facteurs pas super positifs^^

          2. Je pensais exactement à ça pour ton premier paragraphe 🙂
            On est sur la même longueur d’onde.

            Je ne connaissais pas cette enquête nationale. Je ne vis pas cette baisse autour de moi parce que je fréquente beaucoup d’amateurs de livres et de bande dessinées. Mais ça ne m’étonne pas non plus… l’ère du tout informatique et l’éducation des enfants fait évoluer les habitudes. Tiens, là j’écoute la radio en ce moment, ils ne parlent que des tablettes, le cadeau-mode du moment pour les enfants. Ma fille elle aura un jeu de société, un ballon et des livres mais je suis peut-être un vieux con rétrograde 🙂

  4. Astucieux pour la Splash Page de volontairement mal jouer les mecs bourrés, afin de nous convaincre que vous n’êtes pas du genre à sur-picoler…
    Je ne m’étais pas attardé sur Sortilèges, aux couv’ pourtant magnifique, a cause de cet épisode je sens que je vais encore craquer…

    Pour revenir sur le débat amazone ou pas, je continue a allez dans les librairie, je suis dans une grande ville, mais j’aovue que c’est pas commode quand on en est loin.
    A mon avis tous les commerces de librairies / DVD/ musique / JV , même la Fnac, sont condamné à disparaitre bientôt. Il sont deja tous en mode survie 🙁
    La Fnac a d’ailleurs a commencé depuis presque un an à vendre des machines à café, tellement ils sont au fond du gouffre.
    Et si il est vrai que le fait que le diffuseur est celui qui s’en sort toujours le mieux et qu’il faudrait réformer ça c’est les boutiques sur le net qui gagnerons au final: on ne peut pas lutter contre une entreprise avec une logistique moins couteuse et moins d’employés 🙁

  5. Au fait (j’avais loupé le début de l’émission live) : bon rétablissement à Tio !
    Et Toturi, à quand une carte blanche sur l’addiction à la bande dessinée et l’achat compulsif ? 😀

  6. On a fait péter le record de commentaire ou bien? ^^

    Les jeux de société, c’est bien! C’est ça qui faut aux enfants, ils deviendront comme nous de bon gamers, oui, moi aussi je suis dans une asso de jeux…

    Qu’est-ce qu’on offre du coup, comme jeux à un enfant? Plutôt Dobble, stratégie, cardline, soirées enquêtes?

    1. Ça dépend des âges et des profils 🙂
      Cette année on offre des jeux Haba et Djeco pour les tout petits, et pour les grands… je dis rien, on sait jamais, je risque d’être lu ici, mais j’y reviendrais avec plaisir pour en parler après les fêtes.
      Elle est dans quel coin ton asso de jeux ?

        1. Oh j’ai vu une partie en live ça a l’air énorme ce jeu, j’aimerais bien essayer… mais ça me fait un peu loin la Normandie 🙂
          Je désespère par d’y jouer par chez moi ^^

  7. Je me répète toujours, mais un grand grand merci pour votre podcast, que j’écoute, je réécoute souvent, très souvent ! Les Ignorants avec Le Photographe ce sont deux BDs que j’adore offre à tous ceux qui ne connaissent pas trop la BD …. et à chaque fois c’est un grand succès 🙂

Laissez un commentaire !