OEC 63 : Le Point Godric GRYFFONDOR

Un nouvel épisode de rattrapage avant la vrai reprise. Car dans 15 jours vos rubriques habituelles reviennent !

En attendant on cri beaucoup dans les micros. Excès de café ?

A vous de nous le dire !

Lire

Il Était TEMPS

[2:14] Servitude n°1 – Le Chant d’Anoroer 
Scénario : Fabrice David / Dessin – Couleur : Éric Bourgier
Genre : Fantasy à papa
Les mots de Tio : Simpliste / Splendide
Les mots de Pié! : Trop Influencé / Épuré


[9:33] Ikigami n°6 et 7
Scénario – Dessin : Motorô Mase
Genre : 1984 moderne
Les mots de Tio : La partie commence / –
Les mots de Pié! : Dilemme / Visages


Dans les BACS

[17:05] Svoboda! n°2 – lekaterinbourg, été 1918 
Scénario : Kris / Dessin : Jean-Denis Pendanx / Couleur : Isabelle Merlet
Genre : Épopée historique
Les mots de Tio : Gaffe Historique / –
Les mots de Pié! : Ralentis / –


[24:26] Courtney Crumrin et l’Apprentie Sorcière 
Scénario – Dessin : Ted Naifeh
Genre : Horreur Jeunesse
Les mots de Tio : Un autre regard / –
Les mots de Pié! : Point de vue / Finesse bestiale


[29:52] Holmes (1854/1891?) n°3 – L’Ombre du Doute 
Scénario : Luc Brunschwig / Dessin – Couleur : Cécil
Genre : Biopic fictif
Les mots de Tio : EGG Plat / Atmosphère
Les mots de Pié! (après lecture) : Mystère / Fog
Les mots d’Isaak : – / –


[36:01] Doctor Who – Agent Provocateur 
Scénario : Gary Russell / Dessin : Jose Maria Berdy, Mirco Perfederici, Stefano Martino, Nick Roche / Couleur : ???
Genre : Aventure Nawak
Les mots de Tio : Décousu / Old School
Les mots de Pié! : Bordelique / Trop varié


[44:06] Spirou et Fantasio HS – Bravo les Brothers
Scénario – Dessin : André Franquin / Couleur : Frédéric Jannin / Textes : José-Louis Bocquet, Serge Honorez, Philippe Ghielmetti
Genre : Monument Classique
Les mots de Tio : – / –
Les mots de Pié! : Orfèvrerie comique / Richesse efficace


SPLASH PAGE

[49:12] Lorenzaccio, d’après l’œuvre d’Alfred de Musset 
Scénario : Alfred de Musset, Régis Penet / Dessin – Couleur : Régis Penet
Genre : Fidel à Florence
Les mots de Tio : Sinistre Plaisanterie / Post-moderne
Les mots de Pié! : Vengeance modèle / Finesse androgine


Le blog de Régis Penet[Bonus :] Tio nous fait un bel historique !
Et aussi :


ONLINE

[60:14] 8 Pages Comics

Des fanzines à imprimer chez soi !


Générique et jingles : Spanish Samba (Oursvince) / Traditional Eastern instrument Kaval (Tomlija) / file0256_edit (Pooleside) / SPLASH (Petenice) / Hok (JohnLaVine333) / Bamboo (Gmni) / Bangkok Frog (WIM) / End Game – Fail (David Bain) / Dialup (Jlew) / backstraight (Heigh-hoo)


11 réflexions au sujet de « OEC 63 : Le Point Godric GRYFFONDOR »

    1. Oui, on voit que Tio est un professionnel 😀

      Pour le « Aidez-nous », j’ai écris l’article après l’enregistrement, donc c’est normal qu’on en parle pas, ce sera pour le prochain épisode.
      Mais rassures-toi, on ne va pas vous gonfler en faisant la manche à chaque émission, on fera juste des rappels à l’occasion. Ne serais-ce que pour remercier nos mécènes 🙂

  1. C’est pas spécialement gonflant, c’est même normal. Sinon, on peu faire enregistré les messages du type « Aidez le One Eye Club.. » par les « Fans de du podcast, ça peut être marrant…

  2. Servitude c’est pas 5 tomes hein ? 3 tomes de sortis pour l’instant.
    Je trouve pas que ce soit si complexe que ça l’intrigue. J’aime bien les BD qui ne dévoilent pas non plus tous les tenants et les aboutissants à tout bout de champ.
    Le dessin est magnifique, le sepia de Bourgier est fabuleux. Petit bémol sur le tome 3 qui est plus sombre et donc un poil moins lisible.

    Mais j’insiste, il faut lire Servitude. C’est une excellente BD méd-fan. Le premier tome pose les bases d’un royaume, le second est centré sur les Drekkars qui sont donc les ennemis héréditaires (et très basés sur la société japonaise niveau ambiance et hiérarchie). Le troisième tome est un récit épique de bataille bien épaisse.

    Lisez le tome 2, ça vous apportera plus de choses sur le monde et ça vous permettra d’avoir un angle de vue différent… peut-être 🙂

    1. J’aime bien aussi les BDs qui tiennent en haleine avec des mystères, mais ce n’est pas très adapté au rythme européen d’un album par an, voire tous les 2 ans dans le cas qui nous intéresse 🙂

      Bon, là je n’ai pas cette excuse vu que 3 tomes sont déjà parus (mea culpa). Je pense que notre critique a aussi été énormément influencé par le vision peu de temps avant de la série « Le Trône de Fer ». Et pour le coup, même si Servitude s’en démarque par de nombreux points, l’affiliation dessers la BD.

      Par contre on est d’accord sur le dessin : c’est super méga bien.

      Peut être que Tio passera sur le forum et sera suffisamment intrigué par ta critique pour poursuivre la série. Mais la dernière fois qu’il est entré dans une librairie pour finir ses séries en cours, il en a démarré 3 nouvelles à la place. Donc c’est pas gagné 😉

  3. C’est le piège des séries en même temps ^^
    Personnellement, si j’ai été enthousiasmé par le tome 1, le second m’a réellement emballé (mais j’avoue qu’en même temps, je suis fan de la société médiévale japonaise et ce second opus s’en rapproche énormément). Le fait de présenter un autre peuple, très différent, qu’on pense être les grands méchants de toujours mais qui en fait est un peuple comme un autre, avec ses bons et ses mauvais côtés, ça rend l’ensemble encore plus cohérent et intéressant.

    Le scénario est franchement bien pensé et les éléments sont amenés avec beaucoup de clarté. L’intérêt a été pour moi grandissant et je juge qu’aujourd’hui Servitude est ce qui se fait de mieux en album médiéval fantastique : guerres, luttes d’influences, trahisons, interventions divines, prophéties… tout autant d’ingrédients qui ajoutent du charme à un scénario foisonnant de rebondissements et d’énergie.

  4. (Je suis obligé de poster en deux fois pour faire rentrer mon message, ce blog n’est pas fait pour un bavard comme moi 🙂
    Suite du message :

    Promis, j’ai pas de part dans les ventes 🙂
    Ah, et un détail qui n’en est peut-être pas un évidemment : je n’ai jamais lu/vu Le trône de fer 😛
    L’auteur reconnait le rapprochement, mais il ne dit pas qu’il s’en est inspiré… allez savoir ? ^^

    « J’ai découvert tardivement les romans du Trône de fer et je dois dire qu’il a fait un truc très fort avec lequel nous n’avons pas la prétention de rivaliser, mais c’est vrai qu’il y a un esprit commun avec notre univers. »

    J’ai pour ma part trouvé une influence dans l’œuvre de Tolkien. De toute façon tous les auteurs sont plus ou moins influencés par quelque chose et c’est normal. Il n’est pas non plus impossible que Fabrice David et George R. R. Martin aient eu cette même influence au départ.

    1. (Je ne savais même pas qu’il y avait une taille limite aux commentaires ;))

      C’est toujours difficile de juger de l’importance d’une influence pendant l’écriture, mais aussi pendant la lecture.
      Je crois vraiment que d’avoir le Trône de Fer en tête à desservis notre appréciation de Servitude, car dès le premier point commun on n’as eu de cesse d’en chercher d’autres.

      Mais ce que tu dis du tome 2 pourrais presque me donner envie de le lire. On verra si ça convainc Tio 😀

  5. Oulala que de contenu!
    D’abord je partage votre enthousiasme pour Holmes, qui est magnifique. même si le récit est un peu lent, on reste contemplatif devant ce dessin superbe
    Et pour UNE fois, vous m’avez pas fait dépenser des sous, mais au contraire: je n’étais déjà pas sûr de la qualité de la BD Doctor Who,, mais là c’est certain, j’ai beau être fan du Docteur, je vais éviter 🙂

    Continuez les gars, meme si c’est avec un porte-voie et sur une cassette 90 minutes.
    Je retrouverai bien mon Walkman au pire ! 😉

    1. Ce que je trouve dommage pour Dr Who, c’est qu’il est possible que les autres BDs soient de meilleurs qualités. Mais j’ai été tellement échaudé par ce premier tome que je ne prendrai pas le risque de continuer. Pour une fois l’éditeur aura peut être mieux fait de ne pas publier dans l’ordre chronologique. C’est d’ailleurs ce qu’avait fait Delcourt pour Sandman : les dessins du premier tome ont tellement mal vieilli, qu’il aurait été difficile pour un lecteur de commencer par là.

      Merci pour tes encouragements 🙂

Laissez un commentaire !