La joute de la Mort

Mars 2005 : Salon de jeu de rôle de Gemenos

Je masterise le scénar de base de Post-Mortem à 4 joueurs que je connais à peine. Dans le lot, un joueur qui se remet difficilement du thème de sa nuit blanche incarne Maitre Kanter. Un second, décidant de réaliser un rêve que beaucoup partage, se met dans la peau du spectre de Jarjar Binks.
Bien entendu, le délire est total, ce qui est fort dommage pour les deux autres joueurs, totalement effacés par la performance de bout en train de ceux que j’appellerais désormais Loïc et Mathieu.
Dans le délire, j’improvise à moitié un second scénario, et lance une idée bête à Christophe, le président de l’asso : Post-Mortem pourrais être une super base pour un multitable multijeux, ou les morts rejoindraient la table de Post-Mortem.
Ouverture de la boite de Pandore amorcée.

Octobre 2005 : Domicile de One Eye Pied

Ouf, la dixième joute ne pourra pas se faire en Novembre. Elle est repoussée en avril, ce qui nous laisse un temps énorme pour peaufiner nos idées.
Loïc et Mathieu soufflent avec moi. Les délais étaient vraiment short. A raison de deux réunions par semaine depuis le moi de septembre, on avait pas encore finis de régler tout les problèmes. C’est que mon délire de départ a pas mal évolué. Dix tables de jeux, des joueurs qui meurent, atterissent à la table Post-Mortem pour ressusciter dans un autre jeux, et un fil conducteur entre les quatre moments forts du week-end : les parties du samedi après-midi, la soirée enquête du samedi soir, les parties du dimanche, et le tournoi express de Fight pour finir.

Mars 2006 : Domicile de One Eye Pied

On est vraiment à la bourre. Le soutient que l’on devais avoit pour écrire la soirée enquête n’est jamais venu, ce qui nous a fait passer bien plus de temps sur celle-ci que prévu. Bon, notre réseau d’intrigue est ok, il reste à rédiger quelques personnages et à équilibrer les indices et les pouvoirs. Aaaargh !! On n’aura jamais finis à temps !! Déjà qu’on a du abandonner la création d’un jeu de carte dédié pour revenir à l’idée du tournoi de fight… J’espère que je n’aurais pas de nouvelles frustrations d’ici le début de la joute.
Et ces MJs qui ne répondent pas à mes mails…

2 Avril 2006 : Salle des fêtes de Gemenos

Applaudissements du public, la plupart d’entre eux sont francs. Les retours sont très positifs. Certes, nous avons eu moins de joueurs que prévu, ce qui a dû nous faire revoir notre organisation à la dernière minute, et on a eu un mécontent. Sur 40 personnes, cela reste raisonnable. Si seulement il n’avait pas essayer de gâcher le plaisir des autres. Heureusement les MJ et les joueurs ont su le gérer sans trop de casse.
Que reste-t-il de ses deux jours, que dis-je, 7 mois !? Une soirée enquête au système original mais étrangement efficace, un principe d’échange de table qui créa des situations cocasses et de grand moment de jeux de rôle, un tournoi de fight avec des paris qui fut un grand moment d’ambiance…
Bon, tout n’a pas marché aussi bien qu’on le voulait. Par exemple peut de joueurs ont capter que des éléments d’intrigues identiques était présent à chaque table de jeu, ou du moins, ils ne se sont pas manifestés. Peut être nos indices étaient-ils trop subtils…

Mais là n’est pas la question. Ce tournoi quoi qu’épuisant, fut un grand moment de ma vie de roliste le genre de truc qu’on dis ne plus jamais vouloir recommencer.

Jusqu’à ce qu’une nouvelle idée débile vous traverse le cerveau.

Bonus : Pour ceux que ça intéresse, voici le guide du joueur de la soirée enquête. Et si vous organisez un jour un tournoi, j’ai un évènement tout prêt qui traine sur mon disque dur. Pensez-y !

6 réflexions sur « La joute de la Mort »

  1. Aaahh… que de souvenirs…
    des bons, des tres bons et des excellents, meme.

    bon y a eu son lot de stress qui va depaire avec un evenement de cette evergure.
    Je sais pas si tu as retouché les angles qui devaient etre arrondis mais c’est vrai que sur ce coup – la ci quelqu’un est intéresé, il a un événment tout pres a faire jouer pour 40 à 60 personnes (sans compter les Mjs)

    Bref entre ca et la nuit blanche de la joute precedente je crois que je me souviendrais de RnT. Au fait :non, je suis pas loic, mais Mathieu (sans x). Ce soir la, moi je menais pendant que lui jouait pour vous expliquer mon etat a moi egalement ^^ : un double table de 14 h de jeu ca epuise…
    et ca explique aussi pourquoi Pié a eu tres peur en nous voyant arriver a sa table ( avec un concept geant : des kenders qui offrent des cadeaux : les kenders surprises…)

    bref, cette 10e joute fut memorable.

    mais epuisante. ^^

  2. pourquoi pas ^^ mais pas de suite …
    c’est vrai qu on avait pas fini ce truc. ^^
    faudra qu on voit ce qu il reste a faire et quon le fasse histoire de boucler al boucle. y a aussi le reumé final a distribuer en fin de joute qu on a pas fait ^^

    bref y a encore des finitions qui manquent

  3. Je crois que tout ceci est effectivement parfaitement résumé …

    Plusieurs mois de travail acharné, les incontournables plantages microsoftiens (étonnamment passés sous silence d’ailleurs), le crash d’une clé USB, les innombrables (mais pas moins indispensables) notes de bas de page rédigées aux petites heures de la nuit, un nombre impressionnant de points de santé mentale perdus, le tout pour monter ce que personne n’aurait pensé réalisable …

    On en a chié … Mais quel régal ça a été d’en voir le résultat ! Essayez un peu d’imaginer la tête d’un mousquetaire de l’ombre constatant que la courtisane qu’il se tape depuis quelques jours est soudainement « possédée » par l’âme d’un paladin dungeonesque ! Et je ne vous parle pas de la tête du paladin en question quand il découvrit, son corps défendant d’abord, puis avec une certaine assiduité, les plaisirs de la chair …

    Du pur bonheur qu’j’vous dis …

  4. Salut Pié,

    Question bête, t’aurais moyen de me transférer les guides du MJ et du PJ, j’ai envie de me masturber sur ma prose passée …

    Et sinon, comment tu vas bien ? J’avais eu quelques nouvelles de Mat’, mais avec toi … ^^

    ++

Laissez un commentaire !